Rechercher
  • assotatouage

Retour sur notre première rencontre entre professionnelles qui a eu lieu mercredi 16 septembre

Mis à jour : 25 sept. 2020

Petit retour sur notre première rencontre entre professionnelles qui a eu lieu mercredi 16 septembre.

Une session riche en échanges, pistes de réflexion et retours d’expériences diverses et variées… Le chantier est vaste !

Nous avons toutes rencontré et pour la plupart rencontrons encore des difficultés dans la pratique quotidienne de notre beau métier !

Pour les absentes, qui forcément ont tort (!!!), voilà rapidement les principaux points à retenir, notamment pour de futures actions:

  • La formation. Ce qu’il ressort de nos échanges, c’est qu’il y a effectivement de nombreuses offres de formation, sur des temps très variables et avec des contenus encore plus variables ! Cela étant, difficile de faire un choix en connaissance de cause quand on est novice…voire même quand on ne l’est pas. La notion théorie versus pratique prend ici tout son sens et c’est souvent après coup que l’on se rend compte de failles dans un processus de formation-apprentissage… L’objet posé, et cela est spécifié dans nos statuts, est donc le suivant : structurer la transmission des connaissances et la formation.

  • La question des appellations : encres, pigments…en gardant à l’esprit que la seule législation valable en Europe est la Resap2008.

  • La mise en place d’une « charte » de bonnes pratiques, validant par là même notre vision du métier.

  • Les remboursements ou prises en charge de nos prestations par certains organismes ou institutions (mutuelles, La Ligue contre le cancer…). Encore une fois, notre métier n’est pas reconnu. Des aides pour des perruques en cas d’alopécie suite à la chimiothérapie…mais rien pour refaire une ligne de sourcils… Des aides pour la dermopigmentation de la plaque aréolo-mamelonnaire faite en milieu médical mais rien pour notre travail… La liste est longue ! Un gros travail en perspective.

  • Les assurances : pour quoi est-on réellement couvertes ? Le pendant ? L’après ?

  • Et enfin, le poids de notre action commune : là où une personne seule sera bien faible, nous espérons en nous structurant, nous soutenant mutuellement, nous répartissant des pistes d’actions, nous espérons donc faire évoluer, faire reconnaître la richesse et diversité de nos pratiques par la reconnaissance de notre métier ! L’union fait la force !

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Focus sur 2 techniques pour vos sourcils.

Un merci spécial à Laura Fontaine pour cet article. Le maquillage permanent des sourcils a le vent en poupe ! ​ Oui mais voilà… Microblading , maquillage permanent, semi-permanent, dermopigmentation…

Retour sur la deuxième session visio de l’AFTER.

Bonjour bonjour! Nous étions huit à échanger, des débutantes, des plus expérimentées, des reconversions… de l’est, de Rodez, de Nice… Merci à vous d’avoir été présentes et merci également à celles qui

© 2020 Association Française du Tatouage Esthétique et Réparateur