Rechercher
  • assotatouage

Focus sur 2 techniques pour vos sourcils.

Un merci spécial à Laura Fontaine pour cet article.


Le maquillage permanent des sourcils a le vent en poupe !

Oui mais voilà… Microblading , maquillage permanent, semi-permanent, dermopigmentation…

Vous êtes perdues dans tout ce lexique ?

On vous aide à y voir plus clair en faisant un focus sur les méthodes dites traditionnelles au dermographe et celles plus récentes comme le microblading.

Il s’agit dans les deux cas d’un tatouage, c’est-à-dire d’une technique faisant entrer du pigment dans le derme à l’aide d’aiguilles. La principale différence étant que l’une est manuelle et l’autre réalisée à l’aide d’un appareil électrique appelé dermographe.

Le microblading est une technique manuelle. Il s'agit d'un stylet (microblade) composé d’aiguilles rattachées les unes aux autres pour former une lame (blade signifie lame.). On vient griffer la peau de façon superficielle afin d'insérer un pigment dans la peau en créant des traits fins pour donner l'illusion de poils ; c'est la professionnelle qui décide de la profondeur de son appui et donc de piquage en insérant les aiguilles dans l'épiderme. Il faut savoir qu’il est nécessaire de faire une retouche tous les 6 à 12 mois environ. La tenue sera fonction de la qualité de la peau, de l'hydratation qu'on lui apporte et de la technicienne.

La dermopigmentation est quant à elle est ancrée en France depuis des années. Cette dernière n’a pas toujours eu bonne réputation de par des techniques anciennes (sourcils remplis, contour des lèvres foncé ou marqué) mais elle a fait peau neuve grâce à de nouvelles techniques et surtout des techniciennes qui les ont mises en avant (poil à poil, poudré). Pour rappel, nous utilisons un dermographe où l'on adapte une ou plusieurs aiguilles selon le travail que nous souhaitons. Il s'agit d'une méthode électrique et de ce fait la longueur des aiguilles ainsi que l’intensité de la machine sont réglées et sont les mêmes sur chaque poil pendant toute la prestation. Cela permet également un travail varié sur les sourcils avec des techniques d’ombrage ou de poil à poil naturel. Le pigment est inséré dans le derme superficiel, sous l'épiderme. Cette technique nécessite de faire des retouches tous les 2 ans environ. La tenue sera également fonction de la qualité de la peau, de l'hydratation qu'on lui apporte et de la technicienne.

Ce qu’il faut retenir :

La profondeur d’implantation du pigment conditionne la tenue et le reflet restant de la couleur dans le temps (plus c'est profond, plus ça grise vite, même avec une couleur chaude). Un maquillage permanent réalisé avec un dermographe peut varier de deux à cinq ans, alors qu’avec la technique du microblading cela n’excédera pas deux ans, avec un taux d'effacement souvent plus important.

Les deux méthodes permettent de créer un poil à poil très fin ainsi que des effets poudrés. Elles sont d’ailleurs conciliables sous forme d’une technique hybride (le poil à poil en microblading et le poudré ou shading en dermopigmentation par exemple).

38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Retour sur la deuxième session visio de l’AFTER.

Bonjour bonjour! Nous étions huit à échanger, des débutantes, des plus expérimentées, des reconversions… de l’est, de Rodez, de Nice… Merci à vous d’avoir été présentes et merci également à celles qui

© 2020 Association Française du Tatouage Esthétique et Réparateur